Utiliser les journaux pré-formatés

Le contenu des journaux pré-formatés est configuré par défaut au niveau de la plateforme Systempay. Quatre typologies de journaux pré-formatés sont disponibles pour le marchand :

  1. Le journal des transactions

    Le journal des transactions, aussi appelé JT, est un outil de gestion des flux. Il informe le marchand sur tous les paiements effectués (acceptés et refusés) sur sa boutique. Les données fournies sont exploitables de façon automatique ou manuelle. Le marchand peut analyser le contenu, mettre à jour ses bases de données, vérifier ses commandes acceptées en paiement avant de faire sa livraison.

  2. Le journal des opérations

    Le journal des opérations, aussi appelé JO, est un outil de gestion des flux. Il informe le marchand sur l'évolution du cycle de vie des transactions sur sa boutique. Les données fournies sont exploitables de façon automatique ou manuelle. Le marchand peut analyser le contenu, mettre à jour ses bases de données.

  3. Le journal de rapprochement bancaire

    Le journal de rapprochement bancaire, aussi appelé JRB, est un outil de gestion des flux. Il permet au marchand de rapprocher les transactions réalisées sur la plateforme de paiement avec les paiements apparaissant sur son relevé bancaire.

  4. Le journal de rapprochement des impayés

    Le journal de rapprochement des impayés, aussi appelé JRI, est un outil de gestion des flux. Il permet au marchand de rapprocher les transactions réalisées sur la plateforme de paiement avec les impayés qu’il reçoit.

Chaque fichier des journaux pré-formatés sera constitué d'une série d'enregistrements.

On appelle « enregistrement » une liste de paramètres séparés par le caractère « ; », et terminés par un retour chariot. On a donc un enregistrement par ligne.

Le fichier aura la structure suivante :

  • Un enregistrement « Titre » spécifiant des informations sur l'identification du journal,
  • Un enregistrement « Entête » spécifiant des informations sur la transmission,
  • Un nombre variable d’enregistrements « Détails » contenant les informations de transactions du journal,
  • Un enregistrement « Fin », permettant de s’assurer de la cohérence du fichier transmis.